Un mot par jour

Bonjour, vous trouverez, à n'en pas douter ici, un mot différent par jour afin de découvrir la richesse de notre langue...

Bonne journée.

(source : unmotparjour.fr)

 

 

 

  1. Nom masculin. Autre forme de « jupon ». Dérivé de « jupe » avec le suffixe -on. Le mot « jupe » est emprunté à l’italien du Sud, « jupa » qui signifie veste d’homme ou de femme d’origine orientale. Lui-même emprunté à l’arabe « gubba » qui signifie veste de dessous. 1- Dans le langage du corroyeur c’est-à-dire de celui qui apprête les cuirs […]
  2. Nom masculin. Emprunté au latin « aether » qui signifie éther, air subtil des régions supérieures, qui enveloppe l’atmosphère, ciel, air, appliqué à la chimie par le chimiste allemand G;Frobenius qui en 1730 appela ce composé « spiritus aetherus ». I En parlant d’un fluide hypothétique ou par référence à celui-ci. A 1- Dans le domaine de l’astronomie ancienne […]
  3. Verbe transitif; Dérivé de « teille » avec la désinence -er, qui vient de « tilia » qui signifie tilleul d’où écorce de tilleul et par extension écorce. . Battre, broyer la tige des plantes textiles comme le lin et le chanvre pour séparer les tiges ligneuses de la fibre. Par exemple: »une machine à teiller le chanvre. »
  4. Nom masculin. De « Emberiza quelea » dénomination de cette espèce par Linné en 1758. L’origine de ce mot est incertaine. Le genre « Quelea » regroupe trois espèces de passereaux africains appartenant à la famille des Ploceidae. Ces trois espèces sont le travailleur cardinal, le travailleur à tête rouge et le travailleur à bec rouge. Le « Quelea quelea » […]
  5. Verbe transitif. Emprunté au latin « obumbrare » qui signifie ombrager, couvrir d’ombre; obscurcir, dissimuler, couvrir. Dans un sens vieilli ou littéraire. A- Couvrir d’une ombre. Par exemple: »quelques poils commençaient à obombre les commissures de ses lèvres. » Théophile Gautier. Capitaine Fracasse, 1863. En particulier et le plus souvent dans un langage mystique. Couvrir d’une ombre pour protéger. […]