7 étapes pour effectuer un stage professionnel Erasmus en Europe

Documents à télécharger : Document accompagnement.pdf et Annexes.doc

Le programme Erasmus+ de l’EPL de Saint Germain en Laye dans le cadre d'un consortium Ile de France (Eliséea), permet aux apprenants de l'établissement de bénéficier d’une aide pour la réalisation d’un stage en entreprise en autonomie en Europe.

Les apprenants peuvent partir en stage pour une durée de deux semaines minimum incluant 10 jours complets en entreprise obligatoires (exemple : départ le dimanche 27 mai, retour le samedi 09 juin), et pouvant aller jusqu’a 4 semaines.

Les destinations : 33 pays (les 28 pays membres de l'Union Européenne complétés de la Macédoine, l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Turquie).

L’aide pour un tel stage est financière sous forme d’une bourse Erasmus+ dont le montant est variable selon le pays de destination (voir la grille de financement page suivante). 

Cette aide ne prétend en aucun cas couvrir l’ensemble des frais imputés par le déplacement mais représente une aide considérable.

international, erasmus

Lire la suite : 7 étapes pour effectuer un stage professionnel Erasmus en Europe

Entretien STAV Erasmus

Le projet Erasmus+ ELISE2A, projet de mobilité à des fins d’apprentissage, a débuté en septembre 2018. Ce projet est coordonné en interne par Christophe Hup, référent Coopération internationale et enseignant en anglais de L’EPL de Saint Germain En Laye, établissement coordonnateur du projet sur la période 2018-2020.

L’objectif pour les jeunes est de découvrir de nouvelles pratiques professionnelles tout en s’immergeant dans un nouvel environnement culturel européen.

En cette fin de première année du projet , un premier bilan concernant les apprenants s’impose. Au cours de cette année 2018-2019, ELISE2A a permis la mobilité de 10 apprenants . Ces derniers en classe de première STAV mixte et première STAV Production ( filière sciences et technologies de l’agronomie et du vivant) se sont rendus soit en Irlande soit en Allemagne soit à Malte pour y effectuer un stage en milieu professionnel en juin et juillet 2019 .

Voici quelques unes de leurs impressions européennes...

international, erasmus

Lire la suite : Entretien STAV Erasmus

Le prof d’anglais en Erasmus…

M Hup christophe, enseignant en anglais  à SGL, dans le cadre d’une mobilité accompagnateur, s’est rendu sur l’île d’émeraude emmenant dans ses bagages  Térésa, Karl, Victor, Apoline, Audrey, Hind et Adèle, tous  élèves en  1ère STAV…

Comment / quand s’est déroulée l’organisation de votre mobilité Erasmus en Irlande ?

Mon erasmus  à Cork  s’est déroulé du 16 au 21 juin 2019, et comme je connais les procédures j’ai tout organisé moi même

Aviez- vous des inquiétudes quant à cette mobilité ?

Absolument aucune me concernant, par contre pour mes élèves un peu plus car c’est toujours un pari de les envoyer en erasmus à l’étranger, vont -ils réussir à s’adapter à un environnement étranger, notamment professionnel ? 

Comment s’est déroulée votre mobilité ? Quel en était le but?

Le but de cette mobilité était l’accompagnement de 7 élèves de 1ere STAV qui eux-mêmes se rendaient en Irlande pour une mobilité professionnelle, un stage d’un mois dans une entreprise à Cork et dans ses environs. Je les ai accompagné jusqu’à leur famille d’accueil et leur entreprise respective, ( parfois à 2h30 de voiture de Cork) aussi bien en travaux paysagers ,en centre équestre  que dans une ferme. J’ai rencontré tous les maitres de stage et ai expliqué les attentes et exigences de chacun, même si une convention de stage est signée en amont. Jai également effectué des « repérages » de potentiels futurs maitres de stage, notamment dans le domaine de l’élagage car entant que référent Erasmus, un collègue du CFA m’a sollicité pour des stages pour ses apprentis. Et il est toujours intéressant de créer un maillage professionnel international

Avez-vous eu l’occasion de faire des visites culturelles ?

Je connaissais déjà l’Irlande à titre personnel donc je n’étais pas dans la découverte à proprement parlé mais j’ai eu un peu de temps pour augmenter ma culture personnelle en me rendant dans les jardins de Blarney et son château afin de me renseigner sur leurs méthodes professionnelles ainsi qu’au château black castle

Qu’avez-vous appris à titre personnel et professionnel avec cette mobilité ?

Qu’il est primordial d’accompagner les élèves dans un premier temps pour leur installation dans le pays d’accueil, cela les rassure, rassure les parents et les maitres de stage étrangers aussi. Surtout lorsqu’il s’agit d’un tout premier stage à l’international sur une longue période. Professionnellement, l’établissement que vous représentez confirme son sérieux et devient moins virtuel grâce à vous. A titre personnel, il est toujours enrichissant de rencontrer les personnes et de revoir les partenaires étrangers avec qui vous collaborez.

Conseilleriez-vous d’effectuer un Erasmus ?

En tant qu’enseignant en langue, j’encourage tout le monde, peu importe la mobilité, à effectuer un erasmus car l’immersion linguistique est vectrice de progrès rapide et durable dans une langue étrangère et en tant que référent erasmus à SGL je fais de mon mieux pour donner envie aux élèves et aux personnels de tenter l’expérience.

M Hup, référent erasmus SGL

erasmuserasmuserasmus

international, erasmus

Erasmus en Allemagne....

Dans le cadre d'un erasmus professionnel , Louise en classe de 1ere STAV a été accompagnée en Allemagne par sa professeur d'allemand Mme Karine Baudier en mobilité accompagnant du 16 au 20 juin 2019, retrouvons les impressions de cette dernière...

Comment/ quand s’est déroulée l’organisation de votre mobilité Erasmus en Allemagne?

C'était une première expérience.

Il y a une grande part de tâches administratives assez chronophages . Le référent erasmus de l'EPL, Christophe Hup, m'a expliqué les différents documents à compléter

Dans un premier temps il s'agissait de chercher le stage et expliquer le concept de la mobilité Erasmus + aux entreprises approchées par téléphone principalement. Tout cela s'est fait entre septembre et janvier 2019.

Une fois le stage trouvé j'ai rencontré une grande difficulté lors de l'échange des documents mais surtout la rédaction des documents. En effet, aucune convention ou contrat n'était en langue allemande. L'entreprise d'accueil en Allemagne ne comprenant correctement que l'allemand a refusé de signer des documents rédigés en anglais ou français. La traduction a du être réalisée par le coordinateur Erasmus M Hup dans un temps record et a nécessité des heures de travail.

Aviez- vous des inquiétudes quant à cette mobilité ?

Oui. Comme c'était une première fois j'ai eu des craintes sur le niveau de langue de mon élève. J'ai eu peur que la communication ne puisse pas du tout operer et que le stage se déroule mal. Il fallait à tout prix que les premiers jours se passent bien.

A titre personnel je craignais l'univers d'un centre équestre que j'ignore totalement et le contact avec les animaux d'une manière générale.

Comment s’est déroulée votre mobilité? Quel en était le but?

Ma mobilité accompagnante s'est très bien passée.

J'ai littéralement "accompagné" mon élève les premiers jours.

J'ai fait le lien entre Madame Tischler et sa stagiaire. Au début je traduisais beaucoup en simultanée. J'ai fait les présentations avec le personnel et les clients du centre equestre. J'ai décrit les tâches, compilé tout ce dont la stagiaire avait besoin pour se faire comprendre. Petit à petit je me suis effacée et ai donné des astuces et stratégies de compréhension orale à la jeune stagiaire qui était de plus en plus paniquée voire inhibée. L'exploitation étant particulièrement isolée j'ai accompagné la jeune stagiaire au supermaché et l'ai aidée à s'installer dans son appartement en donnant des repères (comment utiliser la machine à laver, présentation des voisins et sollicitations au besoin). Moi même n'étant pas introduite dans l'univers équin j'ai du "apprendre" le vocabulaire et les techniques de monte.

Le but, en étant également sur place, était aussi de préparer le travail de restitution de l'élève en stage qui aura un dossier technique à rendre au cours de la classe de terminale. Nous avons mené une reflexion collective entre l'élève, la maitre de stage et moi même afin de voir une problématique de travail (à priori le dossier se fera autour de la santé du cheval - les techniques allemandes et françaises étant différentes sur certains aspects le sujet est déjà presque trouvé). Nous avons même commencé à rédiger, en allemand, les question qu'elle allait devoir discuter avec la maître de stage.

Avez-vous eu l’occasion de faire des visites culturelles ?

Oui je suis allée voir le musée des Beaux Arts période romantique à Berlin.

Durant 3 jours nous avons été invitées, la stagiaire et moi, à la table familiale lors du diner. Cela a donné lieu à des échanges culturels marquants (les propriétaires du centre equestre ont connu la chute du mur de Berlin et sont venus s'installer en ex-Allemagne de l'est).

Qu’avez-vous appris à titre personnel et professionnel avec cette mobilité ?

J'ai appris à faire le lien entre les gens qui éprouvent des difficultés à s'exprimer dans une langue étrangère. J'ai constaté qu'en réalité il ne s'agit que de peur de se tromper. J'ai appris à faire que les 2 parties dédramatisent la situation.

Pour finir, conseilleriez-vous de faire un Erasmus ?

Oui car c'est une expérience humaine avant tout !

M Hup, référent erasmus SGL

Ça bouge au sécrétariat…

Mme Aude Trancart, secrétaire au lycée agricole de St Germain En Laye ( SGL) a effectué,dans le cadre d’Erasmus destiné aux personnels ,un stage mobilité professionnelle en Irlande du 29 Avril au 02 Mai 2019. De retour en France, retrouvons Aude et ses impressions ci-dessous…

Comment s’est déroulée l’organisation de votre stage Erasmus en Irlande?

L’organisation par M Hup, référent coopération internationale du lycée,  et du partenaire du consortium celticinternship était parfaite, je n’ai pas eu de mauvaises surprises aussi bien pour l’hébergement que pour la formation en Irlande.

Aviez- vous des inquiétudes quant à cette mobilité ?

Effectivement oui, j’en ai eu. Et notamment par rapport à la compréhension d’une langue étrangère due à l’accent irlandais. Et puis, une immersion linguistique totale peut être anxiogène…Finalement, tout s’est bien déroulé.

Justement comment s’est déroulé votre stage ?

Il s’est très bien déroulé et ce, conformément à mes attentes professionnelles. Comparer mon expérience professionnelle avec mes homologues irlandais, être formée à des outils informatiques et des pratiques professionnelles un peu différents concernant le secrétariat, le tout en anglais en plus, a vraiment été enrichissant pour mes visions et façons de faire dans mon travail.

Avez-vous eu l’occasion de faire des visites culturelles en Irlande ?

Oui, par moi-même, comme une grande, j’en suis fière, j’ai visité de magnifiques églises, l’université de Cork, très impressionnante par sa structure et sa surface.

Qu’avez-vous appris à titre personnel et professionnel avec cette mobilité ?

Aussi bien à titre personnel et professionnel, j’ai appris à me débrouiller seule malgré la barrière de la langue que j’appréhendais beaucoup et finalement de manière injustifiée. L’accueil très chaleureux des Irlandais fut vraiment agréable particulièrement pendant ma formation professionnelle, avec une secrétaire irlandaise très sympathique qui a pris du temps pour me montrer et m’expliquer ses pratiques professionnelles, me donnant des idées pour les réinvestir dans mon propre travail. Beaucoup de choses étaient basées sur l’entraide et la communication.

Pour finir, conseilleriez-vous de faire un Erasmus ?

Oui tout à fait, pour tous, j’aurais d’ailleurs aimé que ma mobilité soit plus longue, au minimum une semaine car il y a tant de choses à voir, tant de pratiques professionnelles à découvrir et à s’approprier et tant de gens accueillants à connaitre.  Une très belle expérience à réitérer.

M Hup, référent erasmus SGL

  • 1
  • 2